Présentation

L’Équipe de Recherche en Éducation Scientifique et Technologique (EREST) est un regroupement de chercheurs professionnels et d’étudiants de cycles supérieurs qui s’intéressent de près ou de loin aux recherches et aux innovations qui favorisent le développement et l’efficacité de l’éducation scientifique et technologique, et ce, à tous les niveaux scolaires ainsi que dans les contextes moins formels.

 

Basée à l’Université du Québec À Montréal (UQAM), cette équipe dynamique entretient l’objectif de faire valoir toutes les initiatives de recherches pertinentes pour le domaine par des rencontres, publications, séminaires et interventions dans les colloques, congrès et médias. Elle poursuit également l’objectif de faire valoir la recherche en éducation et de favoriser la qualité et le développement de cette dernière. Ses activités se déploient autour de quatre axes:

 

 

Axe 1 : Approches cognitive et neuroéducative de l’apprentissage en S&T

Durant les dernières années, l’EREST a mis en évidence le rôle de certaines fonctions exécutives comme l’inhibition dans les apprentissages difficiles qui nécessitent des changements conceptuels. Elle a proposé un modèle de changement conceptuel qui fait aujourd’hui l’objet d’une certaine adhésion mais aussi de débats au sein de la communauté internationale.

 

OBJECTIF 1A

Analyser les mécanismes cognitifs et cérébraux liés à l'apprentissage des S&T à l'aide de questionnaires, de tâches cognitives informatisées, de l'imagerie cérébrale et de l'étude des temps de réponse chez différentes populations (novices/experts; élèves en difficulté en S&T, etc.).

 

OBJECTIF 1B

Tester l’effet de variables pédagogiques sur l’engagement (associé à l’intérêt situationnel) et la mobilisation de fonctions exécutives en contexte d’apprentissage (tutoriel, informatisé) par l’emploi de questionnaires et de mesures psychophysiologiques.

 

Axe 2 : Étude des variables et interventions qui influencent l’intérêt à l’égard des S&T

Au cours des cinq dernières années, la Chaire de recherche sur l’intérêt des élèves à l’égard des S&T (CRIJEST) a posé les bases théoriques et méthodologiques d’une étude productive du lien affectif et cognitif qui existe entre les apprenants et l’objet « science et technologie » (portraits de populations, variables socio-affectives, effets d’interventions, etc.). L’équipe a aussi développé des méthodologies permettant d’étudier les mouvements de l’intérêt situationnel tel qu’il se déploie en temps réel (questionnaires « situationnels » ponctuels; et méthodes psychophysiologiques). Pour la suite, l’EREST compte

 

OBJECTIF 2A

Étudier, au-delà des portraits « statiques » ou « transversaux », les causes qui déterminent l’intérêt pour les S&T et l’attrait pour les carrières en S&T, et ce, à l’aide d’études longitudinales allant de l’école primaire jusqu’au choix de carrière.

 

OBJECTIF 2B

Étudier en temps réel l’effet d’interventions didactiques et de l’utilisation de technologies sur l’engagement cognitif et affectif d’apprenants.

 

Axe 3 : apprentissage et intérêt à l’égard des S&T par le biais d’applications technologiques

Depuis ses débuts, l’EREST s’interroge sur les potentialités des applications technologiques (jeux vidéo, jeux sérieux, tableaux interactifs) pour soutenir l’apprentissage des sciences. Elle a mené des revues de littérature, développé six jeux vidéo éducatifs scientifiques ainsi que des méthodologies permettant d’en évaluer les effets.

 

OBJECTIF 3A

Mettre au point, par recherche-développement, de nouvelles applications informatisées basées sur les connaissances didactiques développées dans les axes 1 et 2.

 

OBJECTIF 3B

Mesurer l’effet de ces applications informatisées sur l’apprentissage et l’engagement.

 

Axe 4: Didactique et médiation scientifique

La qualité de l’enseignement (scolaire) et de la médiation (musées, planétariums, journalisme scientifique) est au cœur de la réussite du projet de conscientiser et d’éduquer le grand public aux sciences. Avec le concours d’experts de l’enseignement ainsi que de certaines têtes d’affiches emblématiques de la médiation scientifique, l’EREST entame une programmation de recherche portant sur les succès et écueils de ces pratiques sociales ainsi que sur les interactions positives qu’elles peuvent entretenir avec les connaissances de la didactique. Cet axe capitalise sur nos travaux antérieurs, mais présente un caractère plus prospectif.

 

OBJECTIF 4A

Problématiser l’interface didactique/médiation.

 

OBJECTIF 4B

Identifier les aspects de la médiation scientifique susceptibles de pouvoir bénéficier de l’apport de la didactique et vice-versa.